WE du 1er mai spéléo dans le Lot: initiations enfants

Direction les causses du Lot pour le pont du 1er Mai! Objectif: première « vraie » sortie souterraine pour les enfants après avoir acquis pour certains quelques bases techniques durant les entraînements en gymnase.

Comme c’est eux qui en parlent le mieux, voici leurs impressions (texte brut sans correcteur d’orthographe :-))

Clémentine, 8 ans
« Nous avons êtée dans le lot pendant 3 jour avec beaucoup d’amis. nous Nous avons fait une premiere grotte l’apprès-midi qui s’appellait l’igue du facteur. elle étais petite mais bien. En sortant de la grotte du blairaux, J’ai vu un veau trop choux que j’ai appellé bébé-vachon: j’ai voulu m’approcher de lui, et son père a commencé a avancé… J’ai eu un peu peur! « 
Baptiste, 9 ans
« S’était SUPER : on a joué tout le week end avec Hector, Bilal, Quentin, Sidonie, Clem et ma soeur !
On a exploré des grotes et on a monté et desendu dans le pui de 18 m »
Hector, 11 ans
« J’ai vraiment adoreré la s Spéléo, car j’adore escalader et explorer les grottes! »

Sidonie, 11 ans

« Le week end du 1 er mai 2017, nous sommes allés dans le Lot pour faire de la spéléo.

Nous étions hébergés dans un grand gîte. Il y avait une bonne ambiance !
Je suis descendue à 18 mètres de profondeur dans le Cuzoul de Sénaillac. Au début, quand on regarde le trou cela paraît immense, mais quand on descend la hauteur rétrécie !
Une fois en bas il y avait un deuxième puits de 8 mètres pour ceux qui voulaient. J ’y ai trouvé un nid de chauve-souris avec un bébé dedans !
 J’ai eue beaucoup moins peur qu’en salle ! Pourtant c’était bien plus haut !
J’ai moins aimé les étroitures de l’Igue du Facteur.
Dans la grotte des Blaireaux, il y a eu un gros orage.
Heureusement que l’on entend rien sous terre.
Et pour rassurer ceux qui avaient peur, j’en fais partie, dans la grotte trois lapins en chocolat !
 Je ne savais pas que l’on fêtait Pâques sous terre ! »
Marine, 12 ans
« J’ai adoré la minute de silence dans le noir… Trop cool !
J’ai aussi aimé quand on est descendu dans le puis de 18 m puis dans celui de 8 m. Ça m’a fait bizarre de remper dans la grotte et dans la boue !

 


Les chiffres du WE
  • Effectif: 18 personnes, dont 8 enfants entre 6 et 12 ans
  • Cavités:
    • Igue du Facteur (grotte horizontale, juste un petit puits d’entrée d’environ 5m)
    • Grotte du Blaireau (grotte horizontale)
    • Cuzoul de Sénaillac (plus technique avec notamment le P18 d’entrée)
  • Temps total d’activité spéléo: 115 heures

 

 

 

 

Charente week-end de pâques 2017

Rien de tel pour fêter pâques que d’aller faire un petit tour sous terre…

Nous avons choisi la Charente en ce week-end pascal. Grâce aux précédentes venues de Stéphanie, nous avons pu réserver le Refuge d’Agris (près d’Angoulême) qui nous a servi de camp de base vers les cavités aux alentours.  Après 1 an et demi de fermeture et plusieurs mises aux normes, il a finalement réouvert et est assez confortable dans sa rusticité.

IMG_20170414_235019-min

Samedi 15 avril 2017 : Réseau Camelot

Participant : Stéphanie, Felipe, Samir, Jean-Baptiste

TPST : 8h

C’est grâce aux réseaux de Stéphanie que nous avons pu avoir accès à cette cavité en compagnie de 4 spéléos locaux que nous avons retrouvés à 11h le samedi matin près de l’entrée.

Le réseau Camelot doit son nom à une anti-stalagmite en forme de Graal qui a été déplacée proche de l’entrée. Sa découverte, fruit du hasard, est due à la création d’une 4 voies qui a mis en évidence la cavité. L’entrée artificielle se situe donc au bord de la route. Depuis, les spéléos l’explorent et la topographient. Aujourd’hui ce réseau compte déjà 14 kilomètres de galeries et ça continue ! En faisant, une des cavités les plus importantes de Charente, mais le plus remarquable, ce sont les concrétions qu’elle renferme. Draperies, coulées stalagmitiques débridées, gours, cristaux, perles des cavernes… on ne sait plus où regarder, ni même où marcher de peur d’abîmer quelque chose. Heureusement, le marquage est bien fait et Danielle, une spéléo locale, nous demande même à un moment de retirer notre équipement et nos combis. Nous faisons donc la visite de la plus belle partie en sous-combi.

(suite…)

Saulges – 25 mars 2017

Journée découverte spéléo pour quelques jeunes rennais.  Nous sommes arrivés sur le site vers 10h30 après avoir récupéré la clé de René Paul auprès de Vincent (CDS 53, qui gère désormais l’accès à la cavité). En arrivant (Mariam , dans le GSR depuis 2016, Ana Cecilia, Elsa, Guillaume, Noémie, Morgane et Felipe(GSR)) avons rejoint Jean-Baptiste (GSR) qui nous attendait sagement.

Après la cérémonie de se changer nous nous sommes dirigés vers la cavité, que nous avons loupé une première fois (ah, les bavardages). Nous sommes revenus sur nos pas et une fois la porte ouverte, et après les consignes de sécurité, nous avons fait la balade exploration de la grotte. On a fait environ 20 mètres que Elsa a refusé de continuer. Je l’ai accompagné à l’extérieur et rejoins le groupe. Nous avons atteint le LAC et ensuite continué jusqu’au fond. Nous sommes restés environ 1H30 à l’intérieur.

L’après-midi, après un bon pique-nique au soleil, nous avons traversé la rivière pour une découverte des techniques de descente spéléo en falaise. J’ai équipé (avec une main courante pour les assurer) pendant que Jean-Baptiste leur montrait le fonctionnement du descendeur (il a installe une petite corde pour pratiquer) et la façon de mettre le baudrier. Tout le monde, sauf Noémie, a descendu au moins une fois, en étant systématiquement assurés en bas par une personne.

Pour finir, Jean-Baptiste avait équipé le puits du porche et tout le monde a fait une remontée sur corde. En somme une bonne journée assez complète (pas le temps de visiter le nouveau musée). Tout le monde fatigués, mais contents avec les activités.